CDG

Un forum de discussion pour parler de tout et rien.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Euthanasie des mineurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Mamagnès
Experte


Messages : 2840
Date d'inscription : 04/10/2012

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:12

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Non quoi !
Il est bien évident que l'on ne va pas demander l'euthanasie pour un enfant qui n'est pas condamné. Mais en enfant en fin de vie pourrait demander à être euthanasié pour répondre à la demande de ses parents. Les médecins ne peuvent pas juger de la réalité des douleurs ressenties. Il ne peuvent qu'évaluer l'état général du malade.
c'est pourtant le seul avis contre donné par des personnes concernées (car des contre, non concerné : il y en a) que le media ont diffusé ....

Ce n'est pas parce que c'est un avis diffusé par les médias, qu'il est valide, la preuve.
c'est bien ce que je dis : les media (tous confondus : presse, tv, radio) n'ont pas trouvé un avis de parents concernés qui soient contre et qui soient dans les conditions de la loi

Bah moi je suis contre et j'ai été dans les conditions de la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:12

Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Moi comme Marie, je trouve ça extrêmement triste.
D'abord une telle loi ne devrait jamais être votée dans la précipitation. Et puis, on voit bien que ça ne répondait à aucune demande, aucune réalité.
aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

Ces arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie
non, on peut abandonner les ainés et laisser souffrir le cadet : c'est merveilleux !
c'est bien sur pour le cadet le principal ...
tout en sachant que le cadet est condamné
en fait, si le pb avait été détecté avant la naissance, il pouvait y avoir une IMG (quelque soit la date).

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:18

Mamagnès a écrit:
Le Monde a écrit:
La Belgique est devenu jeudi 13 février le premier pays au monde à légaliser, sans fixer de condition d'âge, l'euthanasie pour les enfants et adolescents atteints de maladie incurable et affrontant « des souffrances insupportables ». Le texte, déjà adopté en décembre par les sénateurs, a été approuvé sans difficulté par les députés.
Le pays dispose depuis 2002 d'une loi sur l'euthanasie qui concerne des personnes majeures et conscientes formulant une demande « volontaire, réfléchie et répétée » examinée par trois médecins. Les auteurs du texte soumis au vote parlementaire estiment eux que la décision de fin de vie, « acte d'humanité posé en dernier recours », doit être aussi accessible aux mineurs, à condition qu'ils jouissent d'une capacité de discernement, évaluée par un psychologue ou un pédopsychiatre.

« APPRÉCIER TOUTES LES CONSÉQUENCES » DE SA DÉCISION

Les enfants gravement malades, en phase terminale, affrontant « des souffrances physiques et insupportables » – la notion de souffrance psychique a été écartée – pourront demander l'euthanasie, à condition que leurs deux parents soient d'accord. Le texte ne fixe pas de limite minimale d'âge, divers spécialistes auditionnés ayant estimé que le discernement ne peut être déduit simplement de l'âge d'un enfant.

Les Pays-Bas, qui disposent d'une loi depuis 2002 – et n'ont officiellement recensé que cinq cas depuis lors – n'autorisent, eux, l'euthanasie que pour les jeunes de plus de 12 ans. Les parlementaires belges ont jugé qu'il faut plutôt déterminer si la demande d'un patient est éclairée et s'il est « en capacité d'en apprécier toutes les conséquences ». Ce discernement du mineur sera estimé au cas par cas par l'équipe médicale et par un psychiatre ou un psychologue indépendant, tenu d'établir un rapport écrit.

Pour tenter de rassurer les opposants, les élus soulignent qu'aucun médecin ne sera contraint de pratiquer l'acte d'euthanasie et que le vote de la loi ne limitera ou n'empêchera en rien le recours à un traitement palliatif. Ils indiquent également que d'autres conditions, en vigueur pour les majeurs, restent d'application. Il conviendra ainsi qu'un deuxième médecin soit consulté et que toute demande fasse l'objet d'une discussion avec l'équipe soignante.

DES PARTIS DIVISÉS

Les partis politiques sont divisés sur ce vote, mais lors de l'examen du texte au Sénat et en commission de justice de la Chambre, une majorité alternative s'est dégagée : si les deux partis chrétiens démocrates – le CD&V néerlandophone et le CDH francophone – ont rejeté l'initiative, les voix du parti indépendantiste Alliance néo-flamande (NVA) se sont alliées à celles des écologistes, des socialistes et des libéraux flamands pour approuver le texte. Le sixième parti de la coalition gouvernementale, le Mouvement réformateur (libéral francophone), compte quelques voix dissidentes mais soutient largement l'extension aux mineurs de la loi sur la fin de vie.

Quelque 160 pédiatres – soit 10 % de la profession environ – ont tenté, mardi, un ultime baroud en s'adressant au président de la Chambre pour lui demander de différer le vote. Les partis démocrates chrétiens ont formulé une exigence semblable en s'interrogeant sur le « flou » de la loi à venir concernant l'évaluation de la capacité de discernement d'un enfant. Ils se demandaient aussi comment sera réglé le sort d'un jeune malade dont les parents seraient en désaccord. Dans des séances de prière plus symboliques que massives, l'Eglise catholique a, elle aussi, témoigné de son hostilité à cette loi.

Voilà les passages qui me font penser que la loi demande expressément que la volonté du mineur soit exprimée par lui-même
[/quote]
ce n'est pas le texte de loi, mais un article d'un journal ...
dans les textes ci-dessus, on parle de Mgr Léonard, je pense qu'il a déjà été condamné pour homophobie en tous cas, il a déjà tenu des propos comme
- "l'homosexualité est anormale" ... donc quand il est cité comme référence,
- les préservatifs sont poreux et donc inefficace, ....
en résumé, vous avez ici 2 articles de journaux, écrits par des personnes qui ne vivent pas en B et visiblement n'ont pas vu tous les reportages, débats, émissions, ... qui sont passées en B
par conte, ils ont lu un rapport (dont on a parlé dans ses émissions) ...
en lisant ces articles, je pense vraiment qu'ils n'ont pas fait la balance des arguments des pour et des contre ...

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:34

en cherchant un tout petit peu sur le net, je trouve : l'académie de médecine, pourtant réputée conservatrice, soutient l'euthanasie des mineurs (c'était entre le vote à la chambre et au sénat)

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:36

comme je n'ai pas trouvé le texte légal, je ne sais pas si, comme l'article ici semble le dire, il faut une demande de l'enfant alors, il y a de fait (pas écrit comme tel, mais ça découle du texte), un âge minimum mais qui n'est pas écrit puisque la demande de l'enfant et sa capacité de jugement doivent être examinées dans chaque cas.
sachant que les enfants gravement malades sont plus mures que les autres enfants du même âge

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamagnès
Experte


Messages : 2840
Date d'inscription : 04/10/2012
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:40

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Le Monde a écrit:
La Belgique est devenu jeudi 13 février le premier pays au monde à légaliser, sans fixer de condition d'âge, l'euthanasie pour les enfants et adolescents atteints de maladie incurable et affrontant « des souffrances insupportables ». Le texte, déjà adopté en décembre par les sénateurs, a été approuvé sans difficulté par les députés.
Le pays dispose depuis 2002 d'une loi sur l'euthanasie qui concerne des personnes majeures et conscientes formulant une demande « volontaire, réfléchie et répétée » examinée par trois médecins. Les auteurs du texte soumis au vote parlementaire estiment eux que la décision de fin de vie, « acte d'humanité posé en dernier recours », doit être aussi accessible aux mineurs, à condition qu'ils jouissent d'une capacité de discernement, évaluée par un psychologue ou un pédopsychiatre.

« APPRÉCIER TOUTES LES CONSÉQUENCES » DE SA DÉCISION

Les enfants gravement malades, en phase terminale, affrontant « des souffrances physiques et insupportables » – la notion de souffrance psychique a été écartée – pourront demander l'euthanasie, à condition que leurs deux parents soient d'accord. Le texte ne fixe pas de limite minimale d'âge, divers spécialistes auditionnés ayant estimé que le discernement ne peut être déduit simplement de l'âge d'un enfant.

Les Pays-Bas, qui disposent d'une loi depuis 2002 – et n'ont officiellement recensé que cinq cas depuis lors – n'autorisent, eux, l'euthanasie que pour les jeunes de plus de 12 ans. Les parlementaires belges ont jugé qu'il faut plutôt déterminer si la demande d'un patient est éclairée et s'il est « en capacité d'en apprécier toutes les conséquences ». Ce discernement du mineur sera estimé au cas par cas par l'équipe médicale et par un psychiatre ou un psychologue indépendant, tenu d'établir un rapport écrit.

Pour tenter de rassurer les opposants, les élus soulignent qu'aucun médecin ne sera contraint de pratiquer l'acte d'euthanasie et que le vote de la loi ne limitera ou n'empêchera en rien le recours à un traitement palliatif. Ils indiquent également que d'autres conditions, en vigueur pour les majeurs, restent d'application. Il conviendra ainsi qu'un deuxième médecin soit consulté et que toute demande fasse l'objet d'une discussion avec l'équipe soignante.

DES PARTIS DIVISÉS

Les partis politiques sont divisés sur ce vote, mais lors de l'examen du texte au Sénat et en commission de justice de la Chambre, une majorité alternative s'est dégagée : si les deux partis chrétiens démocrates – le CD&V néerlandophone et le CDH francophone – ont rejeté l'initiative, les voix du parti indépendantiste Alliance néo-flamande (NVA) se sont alliées à celles des écologistes, des socialistes et des libéraux flamands pour approuver le texte. Le sixième parti de la coalition gouvernementale, le Mouvement réformateur (libéral francophone), compte quelques voix dissidentes mais soutient largement l'extension aux mineurs de la loi sur la fin de vie.

Quelque 160 pédiatres – soit 10 % de la profession environ – ont tenté, mardi, un ultime baroud en s'adressant au président de la Chambre pour lui demander de différer le vote. Les partis démocrates chrétiens ont formulé une exigence semblable en s'interrogeant sur le « flou » de la loi à venir concernant l'évaluation de la capacité de discernement d'un enfant. Ils se demandaient aussi comment sera réglé le sort d'un jeune malade dont les parents seraient en désaccord. Dans des séances de prière plus symboliques que massives, l'Eglise catholique a, elle aussi, témoigné de son hostilité à cette loi.

Voilà les passages qui me font penser que la loi demande expressément que la volonté du mineur soit exprimée par lui-même
ce n'est pas le texte de loi, mais un article d'un journal ...
dans les textes ci-dessus, on parle de Mgr Léonard, je pense qu'il a déjà été condamné pour homophobie en tous cas, il a déjà tenu des propos comme
- "l'homosexualité est anormale" ... donc quand il est cité comme référence,
- les préservatifs sont poreux et donc inefficace, ....
en résumé, vous avez ici 2 articles de journaux, écrits par des personnes qui ne vivent pas en B et visiblement n'ont pas vu tous les reportages, débats, émissions, ... qui sont passées en B
par conte, ils ont lu un rapport (dont on a parlé dans ses émissions) ...
en lisant ces articles, je pense vraiment qu'ils n'ont pas fait la balance des arguments des pour et des contre ...

Merci j'avais remarqué, mais ils parlent de la loi et de ce qu'elle prévoit. Donc, je réitère, ce sont ces passages de l'article qui m'ont amené à penser que la loi demandait au mineur de s'exprimer par lui même.

Sinon, on peut quand même avoir un avis sur l'euthanasie sans habiter en Belgique non ?

_________________
Agnès



Dernière édition par Mamagnès le Ven 14 Fév - 10:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamagnès
Experte


Messages : 2840
Date d'inscription : 04/10/2012
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:42

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Moi comme Marie, je trouve ça extrêmement triste.
D'abord une telle loi ne devrait jamais être votée dans la précipitation. Et puis, on voit bien que ça ne répondait à aucune demande, aucune réalité.
aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

Ces arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie
non, on peut abandonner les ainés et laisser souffrir le cadet : c'est merveilleux !
c'est bien sur pour le cadet le principal ...
tout en sachant que le cadet est condamné
en fait, si le pb avait été détecté avant la naissance, il pouvait y avoir une IMG (quelque soit la date).

C'est bien malheureux que les parents soient loin de l'hôpital, que les aînés soient délaissés, mais je continue à penser que ces arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie.

_________________
Agnès

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:46

il faut aussi savoir, qu'il y a vote à la chambre et au sénat et que si les derniers opposants n'ont pas été écouté, avant le premier les votes : les pour comme les contre l'ont été

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamagnès
Experte


Messages : 2840
Date d'inscription : 04/10/2012
Localisation : Essonne

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:47

Sinon, je suis contre surtout à cause des dérives que ça peut induire. Je pense que dans une société comme la nôtre où l'économie et l'argent sont la base de tout, il est très risqué de faciliter l'euthanasie. Pourquoi mettre de l'argent dans la recherche et la mise en place de soins palliatifs efficaces quand une bonne euthanasie bien propre est si peu coûteuse ?

_________________
Agnès

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:51

Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Le Monde a écrit:
La Belgique est devenu jeudi 13 février le premier pays au monde à légaliser, sans fixer de condition d'âge, l'euthanasie pour les enfants et adolescents atteints de maladie incurable et affrontant « des souffrances insupportables ». Le texte, déjà adopté en décembre par les sénateurs, a été approuvé sans difficulté par les députés.
Le pays dispose depuis 2002 d'une loi sur l'euthanasie qui concerne des personnes majeures et conscientes formulant une demande « volontaire, réfléchie et répétée » examinée par trois médecins. Les auteurs du texte soumis au vote parlementaire estiment eux que la décision de fin de vie, « acte d'humanité posé en dernier recours », doit être aussi accessible aux mineurs, à condition qu'ils jouissent d'une capacité de discernement, évaluée par un psychologue ou un pédopsychiatre.

« APPRÉCIER TOUTES LES CONSÉQUENCES » DE SA DÉCISION

Les enfants gravement malades, en phase terminale, affrontant « des souffrances physiques et insupportables » – la notion de souffrance psychique a été écartée – pourront demander l'euthanasie, à condition que leurs deux parents soient d'accord. Le texte ne fixe pas de limite minimale d'âge, divers spécialistes auditionnés ayant estimé que le discernement ne peut être déduit simplement de l'âge d'un enfant.

Les Pays-Bas, qui disposent d'une loi depuis 2002 – et n'ont officiellement recensé que cinq cas depuis lors – n'autorisent, eux, l'euthanasie que pour les jeunes de plus de 12 ans. Les parlementaires belges ont jugé qu'il faut plutôt déterminer si la demande d'un patient est éclairée et s'il est « en capacité d'en apprécier toutes les conséquences ». Ce discernement du mineur sera estimé au cas par cas par l'équipe médicale et par un psychiatre ou un psychologue indépendant, tenu d'établir un rapport écrit.

Pour tenter de rassurer les opposants, les élus soulignent qu'aucun médecin ne sera contraint de pratiquer l'acte d'euthanasie et que le vote de la loi ne limitera ou n'empêchera en rien le recours à un traitement palliatif. Ils indiquent également que d'autres conditions, en vigueur pour les majeurs, restent d'application. Il conviendra ainsi qu'un deuxième médecin soit consulté et que toute demande fasse l'objet d'une discussion avec l'équipe soignante.

DES PARTIS DIVISÉS

Les partis politiques sont divisés sur ce vote, mais lors de l'examen du texte au Sénat et en commission de justice de la Chambre, une majorité alternative s'est dégagée : si les deux partis chrétiens démocrates – le CD&V néerlandophone et le CDH francophone – ont rejeté l'initiative, les voix du parti indépendantiste Alliance néo-flamande (NVA) se sont alliées à celles des écologistes, des socialistes et des libéraux flamands pour approuver le texte. Le sixième parti de la coalition gouvernementale, le Mouvement réformateur (libéral francophone), compte quelques voix dissidentes mais soutient largement l'extension aux mineurs de la loi sur la fin de vie.

Quelque 160 pédiatres – soit 10 % de la profession environ – ont tenté, mardi, un ultime baroud en s'adressant au président de la Chambre pour lui demander de différer le vote. Les partis démocrates chrétiens ont formulé une exigence semblable en s'interrogeant sur le « flou » de la loi à venir concernant l'évaluation de la capacité de discernement d'un enfant. Ils se demandaient aussi comment sera réglé le sort d'un jeune malade dont les parents seraient en désaccord. Dans des séances de prière plus symboliques que massives, l'Eglise catholique a, elle aussi, témoigné de son hostilité à cette loi.

Voilà les passages qui me font penser que la loi demande expressément que la volonté du mineur soit exprimée par lui-même
ce n'est pas le texte de loi, mais un article d'un journal ...
dans les textes ci-dessus, on parle de Mgr Léonard, je pense qu'il a déjà été condamné pour homophobie en tous cas, il a déjà tenu des propos comme
- "l'homosexualité est anormale" ... donc quand il est cité comme référence,
- les préservatifs sont poreux et donc inefficace, ....
en résumé, vous avez ici 2 articles de journaux, écrits par des personnes qui ne vivent pas en B et visiblement n'ont pas vu tous les reportages, débats, émissions, ... qui sont passées en B
par conte, ils ont lu un rapport (dont on a parlé dans ses émissions) ...
en lisant ces articles, je pense vraiment qu'ils n'ont pas fait la balance des arguments des pour et des contre ...

Merci j'avais remarqué, mais ils parlent de la loi et de ce qu'elle prévoit. Donc, je réitère, ce sont ces passages de l'article qui m'ont amené à penser que la loi demandait au mineur de s'exprimer par lui même.

Sinon, on peut quand même avoir un avis sur l'euthanasie sans habiter en Belgique non ?
le journaliste et tous les autres peuvent avoir un avis bien sur
sauf qu'ici, le journaliste laisse (il me semble) sous entendre que ce n'est pas son avis perso qu'il donne

autrement, aussi sur le site d'un journal (donc tjs pas le texte de loi qui ne paraîtra au Moniteur Belge que dans qques jours), je lis qu'effectivement il faut une demande de l'enfant donc il n'y a pas un âge d'écrit dans le texte de loi, mais la capacité de discernement de l'enfant doit être jugée par des pro : ce qui me semble mieux que de dire : à tel âge on sait juger : ce qui serait arbitraire ...
ce sera au cas par cas
donc ça ne concernera, dans les faits, pas les bb, ni les enfants en bas âge

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elo!
Légende


Messages : 7570
Date d'inscription : 03/10/2012
Age : 33
Localisation : la ferrière

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 10:56

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Non quoi !
Il est bien évident que l'on ne va pas demander l'euthanasie pour un enfant qui n'est pas condamné. Mais en enfant en fin de vie pourrait demander à être euthanasié pour répondre à la demande de ses parents. Les médecins ne peuvent pas juger de la réalité des douleurs ressenties. Il ne peuvent qu'évaluer l'état général du malade.
c'est pourtant le seul avis contre donné par des personnes concernées (car des contre, non concerné : il y en a) que le media ont diffusé ....

Ce n'est pas parce que c'est un avis diffusé par les médias, qu'il est valide, la preuve.
c'est bien ce que je dis : les media (tous confondus : presse, tv, radio) n'ont pas trouvé un avis de parents concernés qui soient contre et qui soient dans les conditions de la loi
où n'ont pas voulu diffuser un avis contre ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:02

Citation :
 Les enfants atteints d’une maladie incurable en Belgique vont pouvoir, comme les adultes, choisir l’euthanasie pour abréger leur souffrance, malgré l’opposition de certains pédiatres et de la hiérarchie catholique. Les députés belges ont définitivement adopté jeudi en début de soirée une modification de la loi de 2002 qui autorisait l’euthanasie pour les adultes, pour l’étendre aux «  mineurs en capacité de discernement  ».

Le sénateur socialiste Philippe Mahoux, déjà auteur de la loi de 2002, estime qu’il fallait aussi répondre au souhait exprimé par des pédiatres et infirmiers confrontés à la «  souffrance insupportable  » d’enfants, à laquelle ils ne pouvaient répondre que dans l’illégalité. Trente-quatre médecins, des spécialistes, des juristes et des associations de tous bords ont été auditionnés par les sénateurs, qui ont écarté pour les mineurs les «  souffrances psychiques  », prises en compte pour les adultes.

Alors que le choix de la Belgique a un retentissement mondial et que l’euthanasie provoque des débats passionnés en France, notamment autour du cas du tétraplégique Vincent Lambert, en état végétatif chronique, les discussions sont restées feutrées dans le royaume. Selon un sondage paru en octobre, 73 % des Belges sont en faveur de l’extension aux mineurs du droit à l’euthanasie.

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:03

elo! a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Non quoi !
Il est bien évident que l'on ne va pas demander l'euthanasie pour un enfant qui n'est pas condamné. Mais en enfant en fin de vie pourrait demander à être euthanasié pour répondre à la demande de ses parents. Les médecins ne peuvent pas juger de la réalité des douleurs ressenties. Il ne peuvent qu'évaluer l'état général du malade.
c'est pourtant le seul avis contre donné par des personnes concernées (car des contre, non concerné : il y en a) que le media ont diffusé ....

Ce n'est pas parce que c'est un avis diffusé par les médias, qu'il est valide, la preuve.
c'est bien ce que je dis : les media (tous confondus : presse, tv, radio) n'ont pas trouvé un avis de parents concernés qui soient contre et qui soient dans les conditions de la loi
où n'ont pas voulu diffuser un avis contre ...
aucun des media n'aurait voulu : humm humm
il y aurait eu des manif, des réactions partagées et repartagées sur les réseaux sociaux, ....

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers


Dernière édition par pommier le Ven 14 Fév - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MesGiGis
Spécialiste


Messages : 1878
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:07

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:


Ces arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie
non, on peut abandonner les ainés et laisser souffrir le cadet : c'est merveilleux !
c'est bien sur pour le cadet le principal ...
tout en sachant que le cadet est condamné
en fait, si le pb avait été détecté avant la naissance, il pouvait y avoir une IMG (quelque soit la date).



Euh Pommier, je suis plus que d'accord avec Agnès. Ce genre d'arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie. Faut pas l'avoir vécu pour dire ce genre de choses ...
C'est tellement minime face à la situation et à la douleur physique et morale de tous. C'est fou .....
Tout le monde souffre dans ce genre de situation, les parents, les frères et soeurs et le reste de la fratrie est forcément "mise de côté" mais que ce soit pris en compte pour une demande d'euthanasie non ... C'est juste hallucinant.

Bref, je suis pour l'euthanasie mais j'avoue que là, je ne sais pas quoi en penser. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:23

MesGiGis a écrit:
pommier a écrit:

aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:


Ces arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie
non, on peut abandonner les ainés et laisser souffrir le cadet : c'est merveilleux !
c'est bien sur pour le cadet le principal ...
tout en sachant que le cadet est condamné
en fait, si le pb avait été détecté avant la naissance, il pouvait y avoir une IMG (quelque soit la date).



Euh Pommier, je suis plus que d'accord avec Agnès. Ce genre d'arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie. Faut pas l'avoir vécu pour dire ce genre de choses ...
C'est tellement minime face à la situation et à la douleur physique et morale de tous. C'est fou .....
Tout le monde souffre dans ce genre de situation, les parents, les frères et soeurs et le reste de la fratrie est forcément "mise de côté" mais que ce soit pris en compte pour une demande d'euthanasie non ... C'est juste hallucinant.

Bref, je suis pour l'euthanasie mais j'avoue que là, je ne sais pas quoi en penser. Vraiment.
comme je l'ai dit, ces explications sont annexes : le principal c'est que l'enfant a souffert pdt 4 mois : souffrance qui n'a pas su être soulagée !
et si tu continues à lire, tu verras que la loi ne s'applique qu'aux mineurs capables de discernement ....

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MesGiGis
Spécialiste


Messages : 1878
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:26

pommier a écrit:
MesGiGis a écrit:
pommier a écrit:

aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:


Ces arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie
non, on peut abandonner les ainés et laisser souffrir le cadet : c'est merveilleux !
c'est bien sur pour le cadet le principal ...
tout en sachant que le cadet est condamné
en fait, si le pb avait été détecté avant la naissance, il pouvait y avoir une IMG (quelque soit la date).



Euh Pommier, je suis plus que d'accord avec Agnès. Ce genre d'arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie. Faut pas l'avoir vécu pour dire ce genre de choses ...
C'est tellement minime face à la situation et à la douleur physique et morale de tous. C'est fou .....
Tout le monde souffre dans ce genre de situation, les parents, les frères et soeurs et le reste de la fratrie est forcément "mise de côté" mais que ce soit pris en compte pour une demande d'euthanasie non ... C'est juste hallucinant.

Bref, je suis pour l'euthanasie mais j'avoue que là, je ne sais pas quoi en penser. Vraiment.
comme je l'ai dit, ces explications sont annexes : le principal c'est que l'enfant a souffert pdt 4 mois : souffrance qui n'a pas su être soulagée !


Annexe ou pas je trouve ça juste déplacée en fait.

pommier a écrit:

et si tu continues à lire, tu verras que la loi ne s'applique qu'aux mineurs capables de discernement ....

Et ça change quoi ? Non parce que j'ai juste dit que je ne savais pas quoi en penser donc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:30

pour l'histoire des media qui auraient sélectionné les réactions, il faut savoir que les 2 grandes chaînes de tv ont des couleurs politiques (sans que ça ne soit vraiment connu du grand public mais bon) et donc si l'un avait pris le parti de ne diffuser que certains témoignages favorables au parti de leur couleur, bah l'autre aurait fait le choix inverse .... hors, des 2 côtés, les cas vécus étaient favorables.


_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:33

MesGiGis a écrit:
pommier a écrit:
MesGiGis a écrit:
pommier a écrit:

aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:


Ces arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie
non, on peut abandonner les ainés et laisser souffrir le cadet : c'est merveilleux !
c'est bien sur pour le cadet le principal ...
tout en sachant que le cadet est condamné
en fait, si le pb avait été détecté avant la naissance, il pouvait y avoir une IMG (quelque soit la date).



Euh Pommier, je suis plus que d'accord avec Agnès. Ce genre d'arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie. Faut pas l'avoir vécu pour dire ce genre de choses ...
C'est tellement minime face à la situation et à la douleur physique et morale de tous. C'est fou .....
Tout le monde souffre dans ce genre de situation, les parents, les frères et soeurs et le reste de la fratrie est forcément "mise de côté" mais que ce soit pris en compte pour une demande d'euthanasie non ... C'est juste hallucinant.

Bref, je suis pour l'euthanasie mais j'avoue que là, je ne sais pas quoi en penser. Vraiment.
comme je l'ai dit, ces explications sont annexes : le principal c'est que l'enfant a souffert pdt 4 mois : souffrance qui n'a pas su être soulagée !


Annexe ou pas je trouve ça juste déplacée en fait.


je décris le reportage, la situation : ça ne veut pas dire que c'est un argument pour moi donc oui, la description est annexe au souci principal : laisser souffrir pdt 4 mois
pommier a écrit:

et si tu continues à lire, tu verras que la loi ne s'applique qu'aux mineurs capables de discernement ....

Et ça change quoi ? Non parce que j'ai juste dit que je ne savais pas quoi en penser donc ...
ça change que tu réponds sur un sujet bb et que après vérif l'enfant doit être capable de discernement donc ton avis peut être différent en fonction de ça ...

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MesGiGis
Spécialiste


Messages : 1878
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:36

pommier a écrit:

ça change que tu réponds sur un sujet bb et que après vérif l'enfant doit être capable de discernement donc ton avis peut être différent en fonction de ça ...


Mais qu'est-ce que tu racontes ??? Je ne réponds à aucun sujet bébé. Je réponds sur le sujet tout court bébé ou pas. Je ne sais pas quoi en penser point barre.
Les messages que j'ai remis en réponse concernaient juste le fait que tu relevais des détails de vie qui pour moi n'avaient rien à voir avec le sujet de l'euthanasie qu'il s'agisse d'un bébé ou d'un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:47

MesGiGis a écrit:
pommier a écrit:

ça change que tu réponds sur un sujet bb et que après vérif l'enfant doit être capable de discernement donc ton avis peut être différent en fonction de ça ...


Mais qu'est-ce que tu racontes ??? Je ne réponds à aucun sujet bébé. Je réponds sur le sujet tout court bébé ou pas. Je ne sais pas quoi en penser point barre.
Les messages que j'ai remis en réponse concernaient juste le fait que tu relevais des détails de vie qui pour moi n'avaient rien à voir avec le sujet de l'euthanasie qu'il s'agisse d'un bébé ou d'un enfant.
et ohhh du calme, tu cites, une citation qui parle d'un bb :

je ne sais pas deviner si tu parles
- de façon générale pour tous les mineurs (ce qui comprends les bb),
- uniquement pour les bb,
- pour les mineurs capables de discernement (donc une partie des mineurs)

donc je tenais simplement à préciser ce qui semble est la teneur de la loi, à savoir les mineurs capables de discernement.

semble car je n'ai pas encore vu le texte de loi

et je tenais à le préciser, car au départ du post (avant vérif) ce n'était pas clair pour moi (et donc pas dans les messages publiés ici) que ça ne visait pas tous les mineurs.

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AlizeaDorée
Légende


Messages : 5056
Date d'inscription : 03/10/2012
Age : 33
Localisation : Bourges

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:49

Mamagnès a écrit:
Moi comme Marie, je trouve ça extrêmement triste.
D'abord une telle loi ne devrait jamais être votée dans la précipitation. Et puis, on voit bien que ça ne répondait à aucune demande, aucune réalité.
Mais oui, on se demande bien ce que ça vient faire en fait...

Mamagnès a écrit:
Mais dans tous les cas, c'est difficile de voir mourir son enfant, c'est une vraie souffrance pour les parents, même si l'enfant ne souffre pas vraiment. Alors il y a quand même un vrai risque que les parents veuille abréger LEUR souffrance.
Mais exactement ! Et même l'enfant peut très bien consciemment ou non souhaite lui même faire moins souffrir ses parents...
C'est même souvent le cas quand on voit de jeunes malades en fin de vie ou non... Ils souffrent souvent presque plus de la souffrance de leurs proches que de la leur au final...
Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Moi comme Marie, je trouve ça extrêmement triste.
D'abord une telle loi ne devrait jamais être votée dans la précipitation. Et puis, on voit bien que ça ne répondait à aucune demande, aucune réalité.
aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

Et comment le bébé exprime sa volonté de mourir ?
Il ne rentre donc pas dans le cadre de la loi. De plus, dans cet exemple, c'est plus le confort des parents qui aurait été préservé que celui du bébé.
Exactement. C'est même scandaleux de dire des choses pareilles ! On va euthanasier un enfant parce que tu comprends quand même ça fait bcp de dérangement et de tracas d'aller le voir...
Non mais on rêve... On est l'humanité la ?!
Mamagnès a écrit:
Non quoi !
Il est bien évident que l'on ne va pas demander l'euthanasie pour un enfant qui n'est pas condamné. Mais en enfant en fin de vie pourrait demander à être euthanasié pour répondre à la demande de ses parents. Les médecins ne peuvent pas juger de la réalité des douleurs ressenties. Il ne peuvent qu'évaluer l'état général du malade.
Encore une fois bien ok avec toi. C'est tellement subjectif tout ça... Même la fin de vie c'est subjectif...
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Non quoi !
Il est bien évident que l'on ne va pas demander l'euthanasie pour un enfant qui n'est pas condamné. Mais en enfant en fin de vie pourrait demander à être euthanasié pour répondre à la demande de ses parents. Les médecins ne peuvent pas juger de la réalité des douleurs ressenties. Il ne peuvent qu'évaluer l'état général du malade.
c'est pourtant le seul avis contre donné par des personnes concernées (car des contre, non concerné : il y en a) que le media ont diffusé ....
Heu... Pommier : réveille toi ! Agnès fait partie de ces parents concernes et qui sont contre !!!!!
Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Non quoi !
Il est bien évident que l'on ne va pas demander l'euthanasie pour un enfant qui n'est pas condamné. Mais en enfant en fin de vie pourrait demander à être euthanasié pour répondre à la demande de ses parents. Les médecins ne peuvent pas juger de la réalité des douleurs ressenties. Il ne peuvent qu'évaluer l'état général du malade.
ehh si la douleur est estimable et même visible.  Pour avoir eu un membre de famille très souffrant, avec la maladie d'alzheimer (donc incapable de s'exprimer) : on voyait à son visage le début et la fin de l'effet des anti-douleurs.
les médecins savent combien de temps fait de l'effet un anti-douleur et la durée entre 2 administrations du médoc.  ils savent également si la pathologie est douloureuse ou pas

La douleur est subjective, même quand on peut parler on ne peut que l'évaluer "à la louche". Un anti-douleur peut fonctionner plus ou moins bien selon des personnes. Si une personne dit qu'elle souffre beaucoup, les médecins sont, le plus souvent, incapables de savoir si elle ment ou pas (je parle toujours des personnes très gravement malade bien sur)
Tout à fait. Ce n'est pas quantifiable mesurable ni rien. On peut éventuellement estimer et encore...
Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Moi comme Marie, je trouve ça extrêmement triste.
D'abord une telle loi ne devrait jamais être votée dans la précipitation. Et puis, on voit bien que ça ne répondait à aucune demande, aucune réalité.
aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

Ces arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie
Mais c'est clair ! Rien à faire. On ne tue pas une personne, en fin de vie ou non, juste pour les désagréments que le soutenir dans sa souffrance peut occasionner...
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Moi comme Marie, je trouve ça extrêmement triste.
D'abord une telle loi ne devrait jamais être votée dans la précipitation. Et puis, on voit bien que ça ne répondait à aucune demande, aucune réalité.
aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

Ces arguments n'ont rien à faire dans une demande d'euthanasie
non, on peut abandonner les ainés et laisser souffrir le cadet : c'est merveilleux !
c'est bien sur pour le cadet le principal ...
tout en sachant que le cadet est condamné
en fait, si le pb avait été détecté avant la naissance, il pouvait y avoir une IMG (quelque soit la date).
Non mais tu te rends compte de ce que tu dis ?????
Mamagnès a écrit:
Sinon, je suis contre surtout à cause des dérives que ça peut induire. Je pense que dans une société comme la nôtre où l'économie et l'argent sont la base de tout, il est très risqué de faciliter l'euthanasie. Pourquoi mettre de l'argent dans la recherche et la mise en place de soins palliatifs efficaces quand une bonne euthanasie bien propre est si peu coûteuse ?
Oui ça aussi c'est vraiment un argument lourd en défaveur de ces procédés...
elo! a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Non quoi !
Il est bien évident que l'on ne va pas demander l'euthanasie pour un enfant qui n'est pas condamné. Mais en enfant en fin de vie pourrait demander à être euthanasié pour répondre à la demande de ses parents. Les médecins ne peuvent pas juger de la réalité des douleurs ressenties. Il ne peuvent qu'évaluer l'état général du malade.
c'est pourtant le seul avis contre donné par des personnes concernées (car des contre, non concerné : il y en a) que le media ont diffusé ....

Ce n'est pas parce que c'est un avis diffusé par les médias, qu'il est valide, la preuve.
c'est bien ce que je dis : les media (tous confondus : presse, tv, radio) n'ont pas trouvé un avis de parents concernés qui soient contre et qui soient dans les conditions de la loi
où n'ont pas voulu diffuser un avis contre ...
Mais oui les médias choisissent ce qu'ils diffusent on le sait tous quand même...
Et ça dépend aussi quel média on consulte car moi j'ai lu plusieurs avis de personnes concernées et contre. Donc...

_________________
Celui qui aime la gloire met son propre bonheur dans les émotions d'un autre. Celui qui aime le plaisir met son bonheur dans ses propres penchants. Mais l'homme intelligent le place dans sa propre conduite.
- Marc Aurèle -

Il est plus aisé d'opprimer que de contenir, et d'exercer un acte de violence qu'un acte de justice.
- Jean d'Alembert -

Élever un enfant c'est lui apprendre à se passer de nous.
- Ernest Legouvé -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pommier
Légende


Messages : 5278
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 44
Localisation : Belgique - Gembloux

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 11:56

et bien je quitte le sujet :
1/ parce que j'ai dit ce que j'avais à dire
2/ je n'étais pas au courant pour Agnès et j'en suis désolée mais je ne connais que trop bien les réactions ici et ça va me retomber dessus toutes les 15 secondes
3/ quand je lis : ça dépend quel média on voit : bah vous avez lu 2 articles ici : après le vote aussi bien au sénat qu'à la chambre (et il oublie de dire ce qui s'est passé avant le vote au sénat et vous ne répondez justement pas à ce message là : c'est très bizarre

je me suis informée aussi bien auprès des 2 grandes chaines de tv, la radio, la presse et le net : je pense justement avoir fait le tour des différentes sources ... ça aussi j'en ai parlé avant et pas de réaction non plus

_________________
Bonjour à toutes ... belle journée bisous 

Lilypie Kids Birthday tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MesGiGis
Spécialiste


Messages : 1878
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 12:10

pommier a écrit:
MesGiGis a écrit:
pommier a écrit:

ça change que tu réponds sur un sujet bb et que après vérif l'enfant doit être capable de discernement donc ton avis peut être différent en fonction de ça ...


Mais qu'est-ce que tu racontes ??? Je ne réponds à aucun sujet bébé. Je réponds sur le sujet tout court bébé ou pas. Je ne sais pas quoi en penser point barre.
Les messages que j'ai remis en réponse concernaient juste le fait que tu relevais des détails de vie qui pour moi n'avaient rien à voir avec le sujet de l'euthanasie qu'il s'agisse d'un bébé ou d'un enfant.
et ohhh du calme, tu cites, une citation qui parle d'un bb :

je ne sais pas deviner si tu parles
- de façon générale pour tous les mineurs (ce qui comprends les bb),
- uniquement pour les bb,
- pour les mineurs capables de discernement (donc une partie des mineurs)

donc je tenais simplement à préciser ce qui semble est la teneur de la loi, à savoir les mineurs capables de discernement.

semble car je n'ai pas encore vu le texte de loi

et je tenais à le préciser, car au départ du post (avant vérif) ce n'était pas clair pour moi (et donc pas dans les messages publiés ici) que ça ne visait pas tous les mineurs.

Je citais les messages qui parlaient de détails de la vie qui n'ont pas être pris en compte ds l'euthanasie et j'y ai répondu donc ...
Bref, comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
requiem44
Spécialiste


Messages : 1818
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 13:39

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Moi comme Marie, je trouve ça extrêmement triste.
D'abord une telle loi ne devrait jamais être votée dans la précipitation. Et puis, on voit bien que ça ne répondait à aucune demande, aucune réalité.
aucune demande ?
moi, j'ai vu à la tv des parents qui sont contents qu'elle soit passée pour l'avenir et qui aurait aimé qu'elle passe plutot ...

un ex : des parents qui savaient bb condamné (il n'est jamais sorti de l'hosto dès sa naissance), qui ont dû reprendre le boulot, faire des km et des km tous les jours pour aller le voir (bah oui, il y a un seul hôpital pour enfant pour tout le pays) et qui ont délaissé (bien involontairement) les aînés ... et ça a duré 4 mois avec souffrance (non soulagée totalement) pour le bb.

Alors je suis pour l'euthanasie mais extrêmement légiférer et pour des cas bien particuliers mais ces propos là me choquent Pommier.

Quand Sarah a été hospitalisé les parents étaient le plus souvent possible à l'hôpital. Son metit frère était gardé par les grands parents, tata, etc... ils avaie t bien conscience de leur absence, ils sont fait des allers retour aussi. Bref.... mais jamais au grand jamais il n'aurait demandé d'abréger les douleurs de leur fille pour ça.

En ce qui concerne le sujet des enfants je suis mitigée car comme chez l'adulte la gestion de la douleur n'est pas la même d'une personne à l'autre.

_________________
"Il vaut mieux être détesté pour ce qu'on est qu'être aimé pour ce qu'on est pas" Kurt Cobain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biboutes
Savante


Messages : 2110
Date d'inscription : 04/10/2012
Age : 52
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 16:08

pommier a écrit:
Mamagnès a écrit:
Le Monde a écrit:
La Belgique est devenu jeudi 13 février le premier pays au monde à légaliser, sans fixer de condition d'âge, l'euthanasie pour les enfants et adolescents atteints de maladie incurable et affrontant « des souffrances insupportables ». Le texte, déjà adopté en décembre par les sénateurs, a été approuvé sans difficulté par les députés.
Le pays dispose depuis 2002 d'une loi sur l'euthanasie qui concerne des personnes majeures et conscientes formulant une demande « volontaire, réfléchie et répétée » examinée par trois médecins. Les auteurs du texte soumis au vote parlementaire estiment eux que la décision de fin de vie, « acte d'humanité posé en dernier recours », doit être aussi accessible aux mineurs, à condition qu'ils jouissent d'une capacité de discernement, évaluée par un psychologue ou un pédopsychiatre.

« APPRÉCIER TOUTES LES CONSÉQUENCES » DE SA DÉCISION

Les enfants gravement malades, en phase terminale, affrontant « des souffrances physiques et insupportables » – la notion de souffrance psychique a été écartée – pourront demander l'euthanasie, à condition que leurs deux parents soient d'accord. Le texte ne fixe pas de limite minimale d'âge, divers spécialistes auditionnés ayant estimé que le discernement ne peut être déduit simplement de l'âge d'un enfant.

Les Pays-Bas, qui disposent d'une loi depuis 2002 – et n'ont officiellement recensé que cinq cas depuis lors – n'autorisent, eux, l'euthanasie que pour les jeunes de plus de 12 ans. Les parlementaires belges ont jugé qu'il faut plutôt déterminer si la demande d'un patient est éclairée et s'il est « en capacité d'en apprécier toutes les conséquences ». Ce discernement du mineur sera estimé au cas par cas par l'équipe médicale et par un psychiatre ou un psychologue indépendant, tenu d'établir un rapport écrit.

Pour tenter de rassurer les opposants, les élus soulignent qu'aucun médecin ne sera contraint de pratiquer l'acte d'euthanasie et que le vote de la loi ne limitera ou n'empêchera en rien le recours à un traitement palliatif. Ils indiquent également que d'autres conditions, en vigueur pour les majeurs, restent d'application. Il conviendra ainsi qu'un deuxième médecin soit consulté et que toute demande fasse l'objet d'une discussion avec l'équipe soignante.

DES PARTIS DIVISÉS

Les partis politiques sont divisés sur ce vote, mais lors de l'examen du texte au Sénat et en commission de justice de la Chambre, une majorité alternative s'est dégagée : si les deux partis chrétiens démocrates – le CD&V néerlandophone et le CDH francophone – ont rejeté l'initiative, les voix du parti indépendantiste Alliance néo-flamande (NVA) se sont alliées à celles des écologistes, des socialistes et des libéraux flamands pour approuver le texte. Le sixième parti de la coalition gouvernementale, le Mouvement réformateur (libéral francophone), compte quelques voix dissidentes mais soutient largement l'extension aux mineurs de la loi sur la fin de vie.

Quelque 160 pédiatres – soit 10 % de la profession environ – ont tenté, mardi, un ultime baroud en s'adressant au président de la Chambre pour lui demander de différer le vote. Les partis démocrates chrétiens ont formulé une exigence semblable en s'interrogeant sur le « flou » de la loi à venir concernant l'évaluation de la capacité de discernement d'un enfant. Ils se demandaient aussi comment sera réglé le sort d'un jeune malade dont les parents seraient en désaccord. Dans des séances de prière plus symboliques que massives, l'Eglise catholique a, elle aussi, témoigné de son hostilité à cette loi.

Voilà les passages qui me font penser que la loi demande expressément que la volonté du mineur soit exprimée par lui-même
ce n'est pas le texte de loi, mais un article d'un journal ...
dans les textes ci-dessus, on parle de Mgr Léonard, je pense qu'il a déjà été condamné pour homophobie en tous cas, il a déjà tenu des propos comme
- "l'homosexualité est anormale" ... donc quand il est cité comme référence,
- les préservatifs sont poreux et donc inefficace, ....
en résumé, vous avez ici 2 articles de journaux, écrits par des personnes qui ne vivent pas en B et visiblement n'ont pas vu tous les reportages, débats, émissions, ... qui sont passées en B
par conte, ils ont lu un rapport (dont on a parlé dans ses émissions) ...
en lisant ces articles, je pense vraiment qu'ils n'ont pas fait la balance des arguments des pour et des contre ...[/quote]

Donc , Monseigneur Léonard, parce qu'il a dit que l'homosexualité était anormale ( ce qui est la stricte vérité; étymologiquement " en dehors de la norme" ) n'a pas le droit de s'exprimer sur un tout autre sujet ? De quel côté est l'intolérance, là ?

_________________
Si tu poses ta question, tu es bête 5 minutes, si tu ne la poses pas, tu es bête toute ta vie .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elo!
Légende


Messages : 7570
Date d'inscription : 03/10/2012
Age : 33
Localisation : la ferrière

MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Ven 14 Fév - 17:53

ah non biboutes !!!!
l'homosexualité n'est pas anormale , elle n'est pas en dehors de la norme . c'est les religions qui l'ont mise au ban de la société mais elle fait partie de la norme et ce depuis toujours ! n'en déplaise à ce monsieur !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Euthanasie des mineurs   Aujourd'hui à 18:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Euthanasie des mineurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Euthanasie des mineurs
» Pour ou contre l'euthanasie sur les MINEURS?
» sondage au sujet de l'euthanasie
» LA SPA DE LA LOUVIERE A EUTHANASIE BUFFY ! Venez signer....
» Au Sénat,le débat sur l'euthanasie reprend vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CDG :: Discussions :: Coup de gueule-
Sauter vers: